Timbrés d’orthographe !

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

Samedi 5 avril 2014, à Theosophy Hall, le siège de l’Alliance Française de Bombay, une vingtaine de courageux ont affronté le quizz puis la dictée des « Timbrés de l’Orthographe » rejoignant ainsi les milliers de participants francophiles et francophones qui s’affrontaient. 

Première partie : le quiz

Première partie : le quizz

Pour la première fois, ce concours national, organisé par les éditions de L’opportun et soutenu par La Poste célébrait cette année sa quatrième édition. A cette occasion, il s’est ouvert aux francophiles, c’est-à-dire aux amoureux de la langue de Molière dont le français n’est pas la langue maternelle, selon différentes catégories : cadet, junior, adultes. Ces différences prenaient tout leur sens au moment de la très attendue et très redoutée dictée puisqu’elles définissaient la longueur de texte sur laquelle les participants devaient s’échiner.

Comme « mise en bouche » les participants ont eu droit à trente questions portant sur l’orthographe (féminins, pluriels irréguliers), le lexique (synonymes), les préfixes, mais aussi sur des aspects culturels de la langue (proverbes, gentilés de villes comme Saint-Denis…). Pour évaluer la difficulté de l’exercice, n’hésitez pas à vous tester vous aussi en vous essayant au quizz des Timbrés de l’Orthographe.

Enfin, le tour de la dictée est venu : cette année, elle était imaginée par Daniel Picouly, auteur aux multiples talents qui entretient une relation particulière avec la faute d’orthographe — on ne s’étonnera pas d’apprendre qu’il est l’auteur d’un texte théâtral autobiographique intitulé La faute d’orthographe est ma langue maternelle (Albin Michel, 2012). Lue par David Cordina, le directeur pédagogique de l’AF, “ambassadeur” des Timbrés, le texte jouait sur des difficultés de la langue telles que les mots rares, ceux dont on ne sait jamais s’ils sont masculins ou féminin — par exemple, « haltère » : à votre avis, masculin ou féminin ? —, l’accord du participe passé, les mots composés etc.
La dictée est bientôt en ligne sur le site des Timbrés de l’orthographe, sous le titre « Adoptez-moi ! » — selon les propres mots de la faute d’orthographe… En effet, une des originalités de la dictée de cette année était le choix fait par l’auteur de donner la parole à la faute elle-même, elle qui menace, tapie dans l’ombre, tous les francophones et francophiles qui prennent la plume et livrent bataille aux règles souvent absconses de l’orthographe française.
À l’Alliance Française de Bombay, les résultats ont été plutôt bons, et professeurs et élèves ont relevé le défi avec brio et enthousiasme. Dans d’autres Alliances françaises en Inde, la demifinale eut lieu également comme dans le Kerala à Trivandrum.

Corrigé et références aux épreuves de samedi dernier : http://timbresdelorthographe.com/

Christian Rodier, ACPF

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

Comments are closed.

Rédaction

Directeur de publication : Délégation Générale de la Fondation Alliance Française en Inde et au Népal

Rédacteur en chef : Laurent Elisio Bordier

Rédacteur/Coordinateur national : Siddharth Bhatt

Rédacteurs, contributeurs : Guillaume, Abhirami, Alexandre, Chintan, Cléa, David, Eleonore, Elie, Kanika, Karine, Nita, Thomas, Malvika, Marie-Joëlle, Meera, Mayuri, Mitushi, Alice, Prutha, Romain, Ritika, Manas, Supriya ...