Les héritiers de Mère Teresa

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

Nul ne peut ignorer l’influence qu’a eue Mère Teresa en Inde, et plus particulièrement à Calcutta, par la portée de ses actions mais aussi par l’empreinte qu’elle y a laissée. C’est en marchant sur les traces de Mère Teresa lors de la réalisation d’un reportage en 2010 que Delphine Prunault, journaliste française pour le magazine Envoyé Spécial sur France 2, a décidé d’aller plus loin. Touchée par les rencontres qu’elle a faites, elle s’est lancée dans la réalisation d’un film documentaire sur « Les héritiers de Mère Teresa », qui aujourd’hui encore, perpétuant l’action de « la Mère des pauvres », luttent au quotidien pour aider les plus démunis. Rencontre avec Delphine Prunault

Delphine Prunault

Delphine Prunault

Comment vous est venue l’idée de réaliser ce film documentaire « Les héritiers de Mère Teresa »
En 2010, à l’occasion du 100ème anniversaire de Mère Teresa, France 2 m’a demandé de préparer une série de reportages sur ce sujet. Alors que d’un côté, nous nous concentrions sur les Sœurs de la Charité, nous nous intéressions également aux actions humanitaires inspirées par l’œuvre de Mère Teresa. Nous avons donc fait beaucoup de recherches, et j’ai décidé de partir réaliser ce reportage à Calcutta en décembre 2009.

Avez-vous rencontré des obstacles particuliers lors du tournage ?
J’ai eu de la chance car je n’ai pas rencontré beaucoup de difficultés lors de la réalisation du documentaire. Cependant, il nous a fallu du temps avant d’être acceptés par la population de Kalighat, le quartier rouge, ce qui est tout à fait compréhensible quand on connait leur parcours.

Vous avez réalisé beaucoup de documentaires. Qu’est-ce qui vous attire dans la réalisation de films-documentaires ?
J’aime beaucoup réaliser des documentaires, en particulier à cause du temps que je passe avec les protagonistes. Quand vous passez un certain temps avec une personne, parfois plusieurs mois, vous en arrivez à partager sa vie. Cela peut paraître intrusif, mais c’est surtout très excitant quand une personne vous fait suffisamment confiance pour partager avec vous ses passions, ses joies et ses peines. Mais ce que j’aime par-dessus tout, c’est raconter la vie de gens ordinaires qui ont un destin extraordinaire, et le documentaire est le moyen parfait de le faire.

De quelle façon Mère Teresa influence-t-elle votre vie ?
C’est difficile à dire. Je ne suis pas une personne religieuse, je suis une journaliste passionnée par la destinée d’hommes et de femmes ordinaires. Mère Teresa avait le pouvoir de changer la destinée des autres. Je regrette de ne jamais avoir pu l’interviewer.

Les héritiers de Mère Teresa retrace le parcours d’Urmi, de Probhat et d’Arup, tous Indiens et vivant à Calcutta. Anciens compagnons de Mère Teresa, ils ont choisi de s’investir localement pour aider leurs concitoyens issus des quartiers défavorisés. Urmi a fondé une association qui s’occupe des enfants des prostituées et cherche à bâtir un hôpital pour soigner les malades du sida. Probhat aide les enfants pauvres à trouver un abri et à suivre une formation professionnelle. Arup, lui, reverse une partie des bénéfices qu’il tire de son travail pour financer une école.

En avril dernier (2012), l’Alliance française du Bengale a eu l’honneur d’organiser la projection de ce documentaire et d’accueillir Delphine Prunault ainsi qu’Urmi Basu, fondatrice de l’association New Light, qui ont eu l’amabilité de répondre aux questions de l’assistance après la projection. L’enthousiasme et l’émotion soulevés par la découverte de ce documentaire démontrent que, quinze ans après sa disparition, Mère Teresa reste un symbole d’humanité et d’espoir ici au Bengale.

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

Comments are closed.

Rédaction

Directeur de publication : Délégation Générale de la Fondation Alliance Française en Inde et au Népal

Rédacteur en chef : Laurent Elisio Bordier

Rédacteur/Coordinateur national : Siddharth Bhatt

Rédacteurs, contributeurs : Guillaume, Abhirami, Alexandre, Chintan, Cléa, David, Eleonore, Elie, Kanika, Karine, Nita, Thomas, Malvika, Marie-Joëlle, Meera, Mayuri, Mitushi, Alice, Prutha, Romain, Ritika, Manas, Supriya ...