Masala Express

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

De Mandu à Ganesh en passant par la cinématographie et les fromages français – trois jours brefs mais définitivement inoubliables à Indore. Carnet de bord d’Amélie Pontaillier et Yann Pagès, voyageurs français… 

à Mandu - Madhya Pradesh - Yann Pagès

Depuis que nous nous connaissons (4 ans déjà), Mayuri Assudani n’a eu de cesse que de me faire venir à Indore afin de me faire découvrir à la fois sa ville, sa région, son patrimoine et SON Alliance française. C’est pourquoi, partis, mon compagnon Yann et moi-même, à la découverte de la culture indienne (armés, pour lui de son appareil photographique et de son ordinateur, et, pour moi, de ma caméra vidéo et d’un petit carnet de notes), nous n’en avons que plus apprécié l’invitation de Mayuri et de sa famille qui nous ont offert une immersion (presque) totale dans le quotidien d’une famille indienne. La réputation plus qu’accueillante des Indiens n’est en effet pas galvaudée ; nous avons vécu en famille pendant trois jours, choyés et traités comme des rois (ou comme des dieux, puisque “Hindus usually say that guests are their gods“) ; partageant les repas (végétariens) de la famille et découvrant ainsi la gastronomie locale (excellente) ; visitant les temples hindous et jaïns et les rues animées où trônent des Ganesh plus décorés les uns que les autres ; et ayant même droit à une représentation privée de kathak effectuée par le plus jeune membre de la famille !

Et puis, grâce à eux, nous avons aussi découvert Mandu, qui reste à ce jour la visite la plus agréable que nous ayons faite en Inde : quiétude, proximité avec la nature et émerveillement furent au programme de cette excursion charmante qui nous a littéralement transportés dans le passé, au temps de la splendeur musulmane médiévale. Au sein des vieilles pierres chauffées par le soleil, il n’était pas difficile de voir passer les fantômes des princes et de leurs concubines échappées du harem…

Avec les étudiants de l'Af Indore - Yann Pagès

Autre moment très agréable, quoique moins onirique, celui que nous avons partagé avec les jeunes étudiants de l’Alliance française d’Indore et leurs professeurs dans le cadre du Café Palette pour une rencontre informelle dédiée à l’art et à la culture. Yann a ainsi pu parler de sa passion, la photographie, et moi des miennes, la danse et la culture française, à de jeunes Indiens aussi curieux de nous que nous l’étions d’eux ! Partis à la rencontre de la culture indienne, nous avons finalement apporté dans nos bagages un peu de la nôtre, et l’échange a été pour nous un véritable moment (que nous espérons partager) de plaisir. Nous espérons aussi avoir pu aider ces débutants dans la francophonie à mieux appréhender une culture à propos de laquelle il subsiste encore tant de clichés… Et puisque nous n’avons pas su répondre à toutes leurs questions (“Pourquoi les Français aiment-ils tant le fromage ?”), il ne nous reste qu’à réitérer notre invitation : tentez donc une dégustation de fromages français accompagnés d’un verre de vin rouge, et je doute que vous ne pensiez pas vous aussi avoir atteint… le nirvana !

Texte écrit par Amélie Pontaillier.
Les photos sont réalisées par Yann Pagès.
Voir leur blog et carnet de voyage sur http://www.photomatisme.fr et  http://www.vasie.fr

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

Comments are closed.

Rédaction

Directeur de publication : Délégation Générale de la Fondation Alliance Française en Inde et au Népal

Rédacteur en chef : Laurent Elisio Bordier

Rédacteur/Coordinateur national : Siddharth Bhatt

Rédacteurs, contributeurs : Guillaume, Abhirami, Alexandre, Chintan, Cléa, David, Eleonore, Elie, Kanika, Karine, Nita, Thomas, Malvika, Marie-Joëlle, Meera, Mayuri, Mitushi, Alice, Prutha, Romain, Ritika, Manas, Supriya ...