Passion du vin à Panjim

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

C’est dans le cadre de « la semaine du goût » que se sont tenus, les 15 et 17 octobre, deux ateliers de découverte de l’œnologie, à l’Alliance Française, Panjim. Préparés et animés par Agathe Testut-Catinat, œnologue de profession, ces deux rendez-vous étaient l’occasion pour les participants de découvrir le vin d’une façon quelque peu inhabituelle, en mettant tous leurs sens à contribution. Portrait d’Agathe lors de cet atelier sous le signe des arômes.

Agathe Testut-Catina

Tout d’abord,  pouvez-vous nous dire la raison pour laquelle vous êtes actuellement installée à Goa ?
Mon mari Laurent et moi sommes venus il y a dix ans en tant que touristes. Nous sommes tombés sous le charme de ce pays et de sa population. Lors de ce voyage nous avons découvert l’association « Sharana », une association située à Pondichéry qui s’occupe d’enfants défavorisés et met en place des projets de développement durable. C’est grâce au parrainage d’un enfant depuis dix ans et à mon implication dans cette association, que notre envie de venir vivre en Inde s’est développée. Nous sommes revenus il y a deux ans et avons finalement décidé, l’an passé, de venir nous installer à Goa avec nos deux enfants, lorsque Laurent y a obtenu sa mutation.

Vous êtes une professionnelle du vin. Quel est votre parcours et qu’est-ce qui l’a motivé ?
J’ai d’abord suivi des études d’agronomie et j’ai rapidement commencé à travailler. Je ne m’épanouissais pas vraiment dans mon travail mais c’est à cette période que j’ai fait la rencontre de mon mari Laurent, fils d’une famille de vignerons. C’est de cette façon que j’ai découvert l’art du vin et que j’ai entrepris de reprendre des études pour obtenir mon diplôme national d’œnologue, deux ans plus tard. J’ai ensuite pris la responsabilité d’un domaine viticole situé à Gaillac, près de Toulouse, dans lequel je gérais la production viticole.

Première session à la découverte du vin blanc.

Qu’est-ce qui vous amène aujourd’hui à partager vos connaissances et votre savoir-faire ?
J’en ai toujours eu envie mais lorsque j’étais en France, j’étais très occupée par la gestion du domaine et je ne pouvais jamais trouver le temps de mener ce projet à bien, sinon avec mon entourage. C’est depuis que je vis en Inde que cette envie a réellement pu se concrétiser. La production et l’art du vin sont des choses récentes en Inde. Les choses se mettent en place petit à petit et je pense pouvoir apporter mon savoir-faire pour accompagner les professionnels mais aussi les locaux intéressés par le vin qui mérite d’être mieux connu.

Les participants présents à l’atelier organisé à l’Alliance Française de Panjim sont aussi bien des Goanais que des Européens installés en Inde. Quelle a été votre approche pour leur faire découvrir le vin ?
J’ai décidé d’organiser l’atelier sur deux soirées en réunissant un groupe de 9 participants. Le but étant de proposer une formation technique et ludique. La première soirée est réservée à la découverte du vin blanc et la seconde à celle du vin rouge. Chaque session aborde dans un premier temps, la production viticole et mêle théorie et pratique. Les participants sont amenés à changer leurs habitudes de consommation et à voir le vin d’une manière différente car apprécier un vin c’est savoir l’observer, le sentir et le goûter. C’est pour cette raison, que chacune de mes sessions comporte des activités visuelles et olfactives destinées à ce que les participants prennent conscience du vin dans son ensemble.

Avez-vous des projets particuliers que vous voudriez concrétiser dans les mois à venir.
Oui, plusieurs possibilités s’offrent à moi. Dans un premier temps, je souhaite continuer à développer ces ateliers pour un public de particuliers mais également de professionnels. De nombreux établissements hôteliers me sollicitent pour former leurs employés. Le choix de bons vins pour établir une carte accompagnée d’un savoir-faire du service sont autant de choses qui méritent d’être développées dans les établissements indiens. Une collaboration est également en cours avec le domaine de « Vallonné » dans l’état du Maharashtra. Ce domaine a un bon potentiel et produit des vins de bonne qualité. J’espère également pouvoir participer au salon du vin de Goa qui aura lieu au mois de décembre, pour faire découvrir le vin français aux goannais.

Nous espérons réitérer l’expérience de cet atelier-vin en compagnie d’Agathe très prochainement pour  en faire profiter les nombreuses personnes intéressées qui n’ont pas pu y participer.

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

Comments are closed.

Rédaction

Directeur de publication : Délégation Générale de la Fondation Alliance Française en Inde et au Népal

Rédacteur en chef : Laurent Elisio Bordier

Rédacteur/Coordinateur national : Siddharth Bhatt

Rédacteurs, contributeurs : Guillaume, Abhirami, Alexandre, Chintan, Cléa, David, Eleonore, Elie, Kanika, Karine, Nita, Thomas, Malvika, Marie-Joëlle, Meera, Mayuri, Mitushi, Alice, Prutha, Romain, Ritika, Manas, Supriya ...