Radical Drift : deux artistes français à la dérive

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

« Voyager pour voir ! Voir pour vivre ! Vivre pour comprendre ! », tel est le crédo de Tony et Jérôme, alias Tony et Chifumi, deux artistes d’ « adaptation » qui viennent de signer un contrat avec la chaîne de télévision franco-allemande Arte. L’idée : un an de vadrouilles, de Bombay à Perth, en Australie, sans itinéraire précis. Une seule obligation : publier une vidéo par mois sur leur site internet (http://arte.tv/drift)

Rockness monster au Festival NH7 à Pune

C’est à l’occasion du festival de musique indépendante NH7, qui a eu lieu à Pune les 2, 3 et 4 novembre que, intrigués par l’étrange œuvre flottante réalisée par Chifumi, nous avons souhaité rencontrer les deux artistes. (cf article sur ce sujet )
Expliquer leur projet « Radical Drift» n’est pas une simple affaire : ce « projet ovni » comme ils l’appellent, repose sur une idée originale. La chaîne de télévision Arte leur a donné carte blanche et les deux jeunes hommes se baladent donc de villes en villages, en suivant leurs envies, créant en chemin des œuvres plus ou moins éphémères, au gré des rencontres et des possibilités matérielles qui s’offrent à eux.

Les vidéos sont là pour montrer le processus et les conditions de création des œuvres, réalisées en duo, en solo, ou en collaboration avec d’autres personnes, car pour eux l’art doit se partager, dans sa réalisation comme son appréciation.

Ce qui les inspire ? Les images, les symboles, les gestes et leurs différentes significations. Tony et Chifumi aiment jouer avec les limites de la traduction et de la communication. A travers leur art ils veulent se confronter à des cultures différentes et explorer d’autres formes de compréhension. Au cours de leur périple, ils ne cherchent pas forcément à tout analyser. Au contraire, ils aiment se faire violence, puiser inspiration dans les chocs successifs qui les affectent, et créer sur le vif. Ils capturent des instants et des sensations à travers des images, des montages, des sculptures, des tatouages…  Ils pensent et montrent l’art, dans son sens le plus large, et le plus accessible qui soit.

Leur première étape en Inde ne les aura pas laissés indifférent et le choc attendu semble avoir opéré : « Sensibilité décuplée, certitudes bousculées, pauvreté exhibée, sourires partagés, malaria évitée…L´Inde ça pique, et pas que les yeux! »

Radical Drift

Radical Drift

 Sur leur site vous pouvez suivre la suite de leurs aventures, mais également  y participer. Quelles pourraient être leurs prochaines étapes ? Que doivent-ils y faire ? Qui doivent-ils rencontrer ? … le champ des possibles reste ouvert pour ces deux voyageurs à la dérive sur le continent asiatique,  et les propositions les plus folles sont les bienvenues !

Vous pouvez aussi suivre leurs aventures sur Facebook.

L’episode #2 Radical Drift, c’est par ici !

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

Comments are closed.

Rédaction

Directeur de publication : Délégation Générale de la Fondation Alliance Française en Inde et au Népal

Rédacteur en chef : Laurent Elisio Bordier

Rédacteur/Coordinateur national : Siddharth Bhatt

Rédacteurs, contributeurs : Guillaume, Abhirami, Alexandre, Chintan, Cléa, David, Eleonore, Elie, Kanika, Karine, Nita, Thomas, Malvika, Marie-Joëlle, Meera, Mayuri, Mitushi, Alice, Prutha, Romain, Ritika, Manas, Supriya ...