Le voyage à Nantes

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

Français dans le monde - n°384

Tous les deux mois, Afmagazine.in publie un article du Français dans le Monde. Ce mois-ci, reportage sur la ville de Nantes, un article écrit par Jean-Jacques Paubel

Conjuguer l’art contemporain et le tourisme, c’est le pari audacieux – et réussi – de la ville de Nantes.

Par où commencer ?

C’est l’inévitable question que se pose tout voyageur débarqué ce jour-là du TGV qui l’amène de Paris. Le cinéphile, lui, n’a pas d’état d’âme : il trace son chemin à la recherche de Lola, du côté du Passage Pommeray ou de la brasserie art nouveau La Cigale, rendus célèbres par le film de Jacques Demy qui porte son prénom, mythologie cinématographique incarnée par Anouk Aimée et « en-chantée » par Michel Legrand.

Agnès Varda, inclassable cinéaste et plasticienne, n’a pas oublié. Fidèle au rendez-vous cinéphilique, elle reconstitue dans ce passage à colonnes haut de trois niveaux, la « Boutique de téléviseurs » des années 1950 tenue par Michel Piccoli et rend ainsi hommage à Une chambre en ville, l’autre film nantais de Jacques Demy. Il suffit de pousser la porte et d’entrer : on se retrouve dans le film dont la scène clé, celle du meurtre, passe en boucle sur ces téléviseurs habillés d’époque.

La nuit de Nantes

L’amateur d’univers digne de Jules Verne, autre Nantais, sait lui aussi où ça se passe : du côté de l’Île de Nantes. L’Île de Nantes, une île en plein coeur de la ville, 340 hectares le long de la Loire autrefois occupés par les chantiers navals. C’est là que la compagnie La Machine et François Delarozière ont installé « Les Machines de l’Île », des machines tout droit sorties des « mondes inventés » de Jules Verne. Le seigneur de ce fabuleux bestiaire, sa star, est l’éléphant en bois de Virginie, une mécanique monumentale de grâce en mouvement et d’émotion de 12 mètres de haut, sans doute échappée d’un film de Terry Gilliam ou des mondes de Lewis Carroll, peut-être une réminiscence de celui qui devait occuper la place de la Concorde à Paris. Le pachyderme de fer n’a qu’un concurrent, lui aussi nantais : La Petite Géante (9 mètres de haut), que la célèbre compagnie de spectacles de rue Royal de Luxe a déjà promené dans plus de quarante pays à travers le monde.

Carrousel et dragon

Mais aujourd’hui, la vedette, c’est ce Carrousel improbable dédié au monde marin. Un carrousel géant lui aussi, 25 mètres de haut et de diamètre, d’où surgissent trente-cinq animaux fantasmagoriques : attelage de chevaux à queue de poissons, ailes-nageoires d’une raie manta, poisson-pirate, crabe géant, calamar à rétropropulsion, luminaire des grands fonds…

Et ce n’est pas fini. Après les mondes aquatiques, les mondes aériens à visiter sur les ailes du héron : huit mètres d’envergure et quatre passagers à son bord qui survolent la galerie des Machines… Autre embarquement, autre voyage, celui que proposent les plasticiens. Là, il suffit de dériver du centre de Nantes à l’estuaire de la Loire. Ici, les dix-huit Anneaux lumineux de Daniel Buren tracent la perspective. Entre fleuve et campagne, la Maison dans la Loire de Jean-Luc Courcoult, le fondateur de Royal de Luxe, « l’homme des voyages extraordinaires et des histoires à dormir debout ». Au paradis des pêcheurs, la Villa Cheminée de Tatzu Nishi, un pavillon ouvrier juché sur une tour blanche et rouge à 15 mètres du sol. Et, à la limite du fleuve et de la mer, pareil à la baleine échouée à la fin de La Dolce Vita de Fellini, le Serpent d’océan de Huang Yong Ping, dragon chinois fantomatique et immense, démesuré et merveilleux.

Fantomatique et immense, démesuré et merveilleux… Larguez les amarres : c’est ça, le voyage à Nantes !

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

Comments are closed.

Rédaction

Directeur de publication : Délégation Générale de la Fondation Alliance Française en Inde et au Népal

Rédacteur en chef : Laurent Elisio Bordier

Rédacteur/Coordinateur national : Siddharth Bhatt

Rédacteurs, contributeurs : Guillaume, Abhirami, Alexandre, Chintan, Cléa, David, Eleonore, Elie, Kanika, Karine, Nita, Thomas, Malvika, Marie-Joëlle, Meera, Mayuri, Mitushi, Alice, Prutha, Romain, Ritika, Manas, Supriya ...