Prospero au Kerala

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

D.Reghoothaman, comédien et directeur du centre Abhinaya Theatre Research à Trivandrum collabore avec le Footsbarn Travelling Theatre à la production de Indian Tempest. Entretien

Reghoo

Né en 1992 à l’initiative de deux amoureux de théâtre, D.Reghoothaman et S.Ajayan, le centre Abhinaya Theatre Research à Trivandrum a une longue association avec la France. En 1995, après leur première rencontre avec le Footsbarn Travelling Theatre, installé dans le centre de la France, plusieurs artistes de cette organisation keralaise sont allés en Avignon en France pour participer aux ateliers organisés par le Footsbarn. Ils ont pu également monter le spectacle  Sidhartha  pendant le Festival d’Avignon en 2007. Abhinaya, qui avait accueilli le Footsbarn en 2005 pour présenter leur pièce  Perchance to Dream  à Trivandrum joue un rôle très actif dans Indian Tempest qui tourne actuellement en Inde jusqu’en février 2013. Cinq membres d’Abhinaya ont été choisis pour cette pièce, dont le rôle principal est joué par Reghoothaman.

D’où est née la volonté de créer le centre Abhinaya?
Dans les années 90, il existait au Kerala une seule organisation de théâtre, celle de Thrissur. D’ailleurs, dans le domaine du théâtre, il y avait une sorte de règle selon laquelle le fonctionnement d’une pièce tournait entièrement autour d’un individu. Mais sa retraite ou sa mort conduisait souvent à la dissolution de l’équipe. Par conséquent, les autres se retrouvaient sans travail. En vue de changer cette situation, avec mon collègue S.Ajayan, j’ai entamé la création d’une plateforme ou d’un espace qui favoriserait plus de liberté, qui permettrait à chaque artiste potentiel de se réaliser. Ici, chacun a la liberté de travailler ou de faire une pause selon sa volonté. Les différents styles de jeu, la créativité et l’individualité sont toujours respectés. En fait, je me suis inspiré de la nature où chaque organisme a sa propre place et il peut évoluer pourvu que l’homme n’interfère pas.

Entre le Kerala et la France, dans quel pays le théâtre connait-il plus d’appréciation ? Y a-t-il des raisons ?
La France est certainement plus avancée. Au Kerala, le soutien du gouvernement est faible et les interférences politiques freinent la croissance. De surcroît, il y a eu une rupture dans l’évolution naturelle du théâtre à cause de la colonisation anglaise. Au lieu de s’inspirer des arts traditionnels tels que le Kathakali, le Koodiyattam et le théâtre folklorique, nous nous sommes orientés vers les œuvres anglaises. Idéalement, l’artiste et l’audience doivent évoluer ensemble. Cette progression que nous avons manquée a toujours été présente en Europe.

Quels sont les projets autour du théâtre que vous réalisez?
En général, la répétition d’une pièce dure trois mois. Quand il n’y a pas de représentation, nous organisons beaucoup d’ateliers pour les artistes débutants. En outre, nous sommes en train d’installer un théâtre-village d’une surface de trois acres à Trivandrum. Notre objectif est de travailler de manière bénéfique pour la société. Ainsi, nous avons déjà fait des ateliers du théâtre thérapeutique pour les jeunes délinquants et les enfants autistes.

Avez-vous une longue association avec le Footsbarn?
Oui. Le Footsbarn Travelling Theatre nous a beaucoup aidé à avancer et nous leur en sommes très reconnaissants. C’est en 1995 que nous avons commencé à travailler ensemble. L’année dernière, cinq artistes d’Abhinaya étaient vivement impliqués dans la production d’Indian Tempest dès sa conception. Grâce à cette collaboration, je peux maintenant jouer le rôle de Prospero, le protagoniste de Shakespeare en Malayalam, même au Globe Theatre à Londres.

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

Comments are closed.

Rédaction

Directeur de publication : Délégation Générale de la Fondation Alliance Française en Inde et au Népal

Rédacteur en chef : Laurent Elisio Bordier

Rédacteur/Coordinateur national : Siddharth Bhatt

Rédacteurs, contributeurs : Guillaume, Abhirami, Alexandre, Chintan, Cléa, David, Eleonore, Elie, Kanika, Karine, Nita, Thomas, Malvika, Marie-Joëlle, Meera, Mayuri, Mitushi, Alice, Prutha, Romain, Ritika, Manas, Supriya ...