Un Argentin à Paris, première à Chennai

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

La pianiste française Christine Chareyron est venue interpréter à Chennai un récital dédié à l’oeuvre du compositeur argentin Astor Piazolla pour un concert que son collègue Anil Srinivasan a poursuivi avec des oeuvres du répertoire classique. Retour sur cette soirée musicale consacrée au piano.

Christine Chareyron

Christine Chareyron

A cette occasion, l’Alliance Française de Madras avait mis en place un partenariat original : avec son partenaire privilégié le Goethe Institut, avec qui un programme commun a été conçu. Ensemble, les deux institutions ont réuni, lors d’un concert de piano, deux artistes de renom, Christine Chareyron et Anil Srinivasan, un des plus grands pianistes indiens actuels. Cet événement s’est inscrit dans le projet plus global du Give Life Trust Namma Chennai ou Madras Week, festival pluridisciplinaire célébrant la vivacité culturelle de la capitale de la musique carnatique et du bharatanatyam.
Lors de la première partie, Christine Chareyron a plongé l’auditorium dans les rythmes argentins en interprétant notamment Balada para un loco, Milonga del Angel, Muerte del Angel, Les Saisons ou Adios Noniño d’Astor Piazzolla. Anil Srinivasan a, quant à lui, clôturé la soirée par des pièces des plus grands compositeurs classiques comme Chopin, Schubert ou encore Beethoven, s’essayant même à une improvisation contemporaine.

Christine Chareyron est apparue comme une artiste de talent aguerrie à la scène. La sensibilité musicale et l’inspiration de l’artiste se sont épanouies très tôt grâce à un univers musical propice. Tout d’abord, grâce à sa mère qui jouait du tango et des valses puis par son professeur de musique qui lui a, rapidement, insufflé l’envie de devenir pianiste professionnelle. Elle a ensuite suivi un parcours académique et brillant, en passant par le Conservatoire de Grenoble puis de Paris et en participant à la classe de Jean Fassina. La rencontre avec Jean Fassina va, pour elle, façonner et orienter sa façon de jouer et de comprendre la musique. En véritable artiste, elle s’est essayée à divers instruments comme le violon et au bandonéon mais aussi à la poésie.
Pour son récital Un Argentin à Paris, Christine Chareyron a décidé d’offrir au public indien des œuvres du compositeur argentin Astor Piazzolla en interprétant plusieurs pièces du répertoire de ce compositeur d’avant-garde qui su mêler les influences du jazz et du classique aux rythmes traditionnels du tango. Pour cette interprétation qui lui tient particulièrement à cœur, elle a su insuffler une palette d’émotions dans ce Nuevo Tango  et s’engager en livrant une part d’elle-même.
« Les compositions de Piazzolla sont vraiment importantes pour moi. Elles touchent directement le cœur parce que sa musique est très expressive et aussi pleine d’émotion » dit-elle. Le public de Chennai a acclamé la pianiste, saluant au passage sa créativité. C’est donc, à la fois un hommage et une récompense pour Christine Chareyron qui entretient une relation spéciale avec l’Inde, par son intérêt pour la musique carnatique (elle admire particulièrement Aruna Sairam) et aussi pour les liens affectifs qu’elle entretient avec ce pays.
Pour l’Alliance Française de Madras et le Goethe-Institut, ce fut un plaisir renouvelé de voir un concert de musique classique connaitre un tel engouement populaire, notamment auprès du public jeune.

Ce concert marque le coup d’envoi de la tournée indienne de la française Christine Chareyron : la tournée Un Argentin à Paris sera le 27 août à Bangalore, le 29 août à Pune, le 31 août à Goa, le 2 septembre à Ahmedabad et se terminera le 4 septembre à Delhi.

Emilie Raoul

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

Comments are closed.

Rédaction

Directeur de publication : Délégation Générale de la Fondation Alliance Française en Inde et au Népal

Rédacteur en chef : Laurent Elisio Bordier

Rédacteur/Coordinateur national : Siddharth Bhatt

Rédacteurs, contributeurs : Guillaume, Abhirami, Alexandre, Chintan, Cléa, David, Eleonore, Elie, Kanika, Karine, Nita, Thomas, Malvika, Marie-Joëlle, Meera, Mayuri, Mitushi, Alice, Prutha, Romain, Ritika, Manas, Supriya ...