Flashback avec Didier Willard

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

Alors que l’Alliance Française de Chandigarh venait de fêter ses 30 ans, le 27 Septembre 2013 avec son huitième et nouveau directeur, M. Dominique Waag qui arrive de Rouen, nous avons eu une visite inattendue, celle de notre tout premier directeur le 11 Octobre. M. Didier Willard et son épouse Annick ont été accueillis par le président de notre Alliance, M. Manmohan Sarin qui a été aussi un des premiers étudiants de M. Willard à Chandigarh! Entretien.

Didier Willard, Mac Sarin et Dominique Waag

Didier Willard, Mac Sarin et Dominique Waag

Quelles étaient vos attentes lorsque vous êtes arrivé pour la première fois en 1985? Correspondaient-elles à la réalité de Chandigarh?
L’Ambassade de France désirait multiplier les Alliances françaises en Inde. Cette ville dessinée par Le Corbusier s’avérait un choix évident. Entre 1983 et 1985, l’Alliance de Chandigarh n’était en fait qu’une association culturelle. Durant ces deux premières années, Mme Eulie Chowdhary, sa première présidente, qui fut aussi une architecte de renom dans l’équipe de Le Corbusier, projetait des films français à son domicile. À l’époque, j’étais enseignant à l’Alliance  française de Madras. Je suis arrivé seul à Chandigarh en Janvier 1985 avec 30 Mauger Rouge I et 30 Mauger Rouge II ! Venant d’Inde du Sud où le climat était toujours chaud et humide, j’ai trouvé l’environnement froid et gris. Mme Gandhi avait été assassinée peu de temps avant et il y avait des patrouilles militaires partout!

Quelles difficultés avez-vous rencontrées?
Grâce à un journaliste qui était à Chandigarh pour couvrir les émeutes au Penjab, Rahul Singh, dont le père était Khushwant Singh, un grand romancier, nous avons eu un article sur notre arrivée en ville. À Chennai dès qu’on ouvrait une classe, elle se remplissait, tandis qu’ici on n’a attiré que quelques femmes au foyer. J’ai constaté que les Penjabis étaient plus travailleurs que littéraires… Alors, j’ai fait une annonce en disant que si vous appreniez le français, vous pourriez aller au Canada! Et voilà de bouche à oreille, l’Alliance s’est fait connaître et elle a progressé. Parmi mes premiers étudiants, il y avait un jeune avocat brillant qui s’appelait Mac Sarin et qui un jour deviendra le président de cette Alliance. Sanjeev Soni, un élève qui fut aussi peintre nous donna notre première exposition. Au fur et à mesure le nombre des étudiants augmentait et j’ai fait le choix judicieux d’embaucher une de mes élèves, Vandana, très brillante, comme professeur. Juste avant mon départ, je prévoyais dans mon rapport la possibilité d’acquérir un bâtiment dans les années à venir. Aujourd’hui je suis fier et ému de voir ce beau bâtiment.

Un incident que vous gardez en mémoire?
Un après-midi, j’ai eu la frayeur de ma vie – un tank auto-mitrailleuse s’est arrêté devant l’AF. Deux soldats et un civil en sont sortis et ont demandé à me voir. J’ai pensé qu’ils venaient afin de m’expulser. En fait, le civil était le sécretaire du gouverneur et il voulait que je traduise une lettre d’Amnesty International!

Après votre retraite, quelles activités vous trouvez les plus prenantes?
Actuellement je vis à Quimper en Bretagne. Depuis quelques années, j’écris sous le nom de plume d’Alex Nicol. J’ai déjà publié huit romans policiers. Le protagoniste de mes romans est un inspecteur qui s’appelle Gwenn Rosmadec qui veut dire la montagne du bonheur en Breton. Dans un des mes livres Boudha Bigouden, je m’inspire de mon vécu en Inde – une statue en jade est volée au palais de Mysore et parmi les protagonistes, il y a une danseuse de Bharat Natyam et un conseiller commercial du Consulat d’Inde qui s’appelle Mac Sarin!

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

Comments are closed.

Rédaction

Directeur de publication : Délégation Générale de la Fondation Alliance Française en Inde et au Népal

Rédacteur en chef : Laurent Elisio Bordier

Rédacteur/Coordinateur national : Siddharth Bhatt

Rédacteurs, contributeurs : Guillaume, Abhirami, Alexandre, Chintan, Cléa, David, Eleonore, Elie, Kanika, Karine, Nita, Thomas, Malvika, Marie-Joëlle, Meera, Mayuri, Mitushi, Alice, Prutha, Romain, Ritika, Manas, Supriya ...