L’Etranger au Paradis Indien

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

Dans le cadre du festival DanSe DialogueS, l’Alliance Française de Madras a présenté au public de Chennai une collaboration du chorégraphe français David Rolland (auteur des Lecteurs, première performance du festival) et des chorégraphes indiennes Preethi Athreya et Padmini Chettur. Leur création, L’Etranger au Paradis Indien inspirée d’une pièce déjà existante du chorégraphe nantais a été mise en scène pour la toute première fois.

L'Etranger au Paradis Indien  © Lemuria Pictures

L'Etranger au Paradis Indien © Lemuria Pictures

La seconde performance du festival DanSe DialogueS 2014 à Chennai se tenait le 11 avril au Sir Mutha Venkatasubba Rao Concert Hall. David Rolland s’était cette fois-ci associé à Preethi Athreya  et Padmini Chettur, deux chorégraphes basées à Chennai, pour produire une création originale à partir d’une de ses œuvres déjà existantes – L’Etranger au Paradis. La résidence réalisée par les artistes à l’Alliance française pendant les mois de janvier et février derniers a ainsi donné naissance à l’Etranger au Paradis Indien, chorégraphie intimiste en cinq tableaux, dont un entièrement conçu par Chettur et un autre par Rolland adapté par Athreya pour un solo de son cru. 

L’Etranger au Paradis Indien  voit dix danseurs évoluer sur des tapis couverts de repères visuels qui, combinés à des instructions préenregistrées que les danseurs entendent dans des écouteurs, leur permettent de se coordonner pour reproduire successivement les chorégraphies de groupe. Il y a un tapis par tableau et, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils nous en mettent plein la vue ! S’il est vrai que certains tableaux, de par leur nature conceptuelle, peuvent être difficiles d’accès, l’œuvre n’en demeure pas moins intéressante. Le simple fait de marcher sur un tapis en suivant au pied de la lettre les instructions d’une voix au moment précis où elles sont données place les danseurs, et donc le public, dans l’instant présent. On devient conscient de sa propre trajectoire et de son propre parcours par rapport à celui de ceux qui nous entourent, de ces « étrangers » que l’on a l’habitude d’ignorer. Chaque danseur est dans sa bulle du fait des écouteurs mais, le temps d’une chorégraphie, tous les corps en mouvement sont mis en relation les uns avec les autres dans ce qui devient un ‘pas de dix’ millimétré.

Le public, lui, n’entend pas les instructions mais une bande son tour à tour mélodique, stridente puis mécanique. Lorsque Preethi Athreya commence son solo sur une version de « Stranger in Paradise » chantée par Tony Bennet, la magie opère plus que jamais et l’on en redemande. Un pur moment de grâce. « L’Etranger au Paradis Indien » était mis en scène pour la première fois vendredi 11 avril 2014. Après un passage par New Dehli le 15 avril, la création franco-indienne rentrera en France pour une tournée européenne prévue sur la saison culturelle 2015/2016. Le festival DanSe DialogueS 2014 se conclura à Chennai mercredi 16 avril sur une performance aérienne avec « Cette Immense Intimité »,  par la compagnie Retouramont, au Buddha Garden (Express Avenue Mall) – là où le festival a débuté sur les chapeaux de roue avec la danse participative « Les Lecteurs ».

Mehdi Prévôt, Alliance française of Madras

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

Comments are closed.

Rédaction

Directeur de publication : Délégation Générale de la Fondation Alliance Française en Inde et au Népal

Rédacteur en chef : Laurent Elisio Bordier

Rédacteur/Coordinateur national : Siddharth Bhatt

Rédacteurs, contributeurs : Guillaume, Abhirami, Alexandre, Chintan, Cléa, David, Eleonore, Elie, Kanika, Karine, Nita, Thomas, Malvika, Marie-Joëlle, Meera, Mayuri, Mitushi, Alice, Prutha, Romain, Ritika, Manas, Supriya ...