La fin du télégramme

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

Jetté dans l’ombre a l’ère des mails et des téléphones portables, ce service humble qu’était le télégramme a mis fin à ses jours, le 14 juillet dernier. En effet,le dernier télégramme en Inde a été envoyé ce jour-là marquant la fin d’un service vieux de 163 ans de fonctionnement.

Lancé en 1850 par William O’Shaghnessy, le télégramme restait en Inde l’un des principaux outils de communication jusqu’à

Le télégramme indien, le Taar

l’avènement des nouvelles technologies. Les messages toujours délivrés dans une courte phrase sans aucun souci de grammaire annonçaient des décisions de justice, des annonces de mariage, des avis de naissance ou de la mort d’un proche.

La disparition du service a créé un élan de nostalgie. Connu localement comme le «Taar», ce service a été démodé par la popularisation d’Internet et de la téléphonie fixe et mobile dans le pays. En Inde, maintenant environ 950 millions d’Indiens possèdent un téléphone portable et 150 millions de personnes utilisent Internet, des chiffres qui devraient encore augmenter dans le futur.
L’Inde était le dernier pays au monde à utiliser à grande échelle le télégramme. L’entreprise BSNL qui gérait le service, a indiqué que ce sont les pertes de plus de 250 millions de roupies par an, qui ont incité la fermeture de ce service. Ces derniers temps, seuls le gouvernement et l’armée étaient les principaux utilisateurs de ce service. Mais curieusement la récente annonce de sa fermeture a inspiré chez certains une envie d’envoyer un ultime message comme un souvenir.  Maintenant, ces derniers télégrammes seront des pièces de collection, probablement préservées comme des images dans nos smartphones. Ainsi avec autant d’abonnés au téléphonne mobile, la communication ne sera pas interrompue par la fermeture du service.

Article écrit par Tehzeeb Syed dans le cadre d’un atelier d’écriture. (AFBombay – David Cordina)

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

Comments are closed.

Rédaction

Directeur de publication : Délégation Générale de la Fondation Alliance Française en Inde et au Népal

Rédacteur en chef : Laurent Elisio Bordier

Rédacteur/Coordinateur national : Siddharth Bhatt

Rédacteurs, contributeurs : Guillaume, Abhirami, Alexandre, Chintan, Cléa, David, Eleonore, Elie, Kanika, Karine, Nita, Thomas, Malvika, Marie-Joëlle, Meera, Mayuri, Mitushi, Alice, Prutha, Romain, Ritika, Manas, Supriya ...