Une ville, un lieu, une personne : Anupama Raju

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

Photographies de Pascal Bernard

Anupama Raju, écrivain, poète, enseignante de français et d’anglais partage son expérience de La Rochelle où son exposition photographique et poétique Une ville, une personne, un lieu a été présentée.

Le plaisir d’avoir trouvé sa voie. C’est ce sentiment qu’on ressent chez Anupama Raju quand elle nous raconte son séjour en France en mai 2012. Enseignante d’anglais pour l’entreprise US Software, elle étudiait le français à l’Alliance Française de Trivandrum. Parallèlement, ses talents littéraires s’expriment de temps à autre sous formes de poèmes. Egalement traductrice d’ouvrages écrits en langue Malayalam, cette jeune artiste polymorphe a récemment fait ses premiers pas dans la littérature française. Au mois de mai de cette année, le Centre Intermonde de la Rochelle a organisé une exposition composée de triptyques photographiques de Pascal Bernard auxquels répondent les poèmes d’Anupama Raju.
Portant un chemisier lilas, 100% organique acheté à Paris, l’esprit pas encore tout à fait en Inde, elle nous parle de cette merveilleuse expérience.

Anupama Raju et Pascal Bernard

Pouvez-vous raconter comment cette idée de photo-poésie vous est venue ?
Oui, l’année dernière, l’Alliance Française de Pondichéry a contacté Pascal Bernard, un photographe français passionné de Pondichéry. Il voulait capter «l’esprit» de Pondichéry à travers trois thèmes : la ville, le lieu et la personne. Alors, il a pris des photos des gens dans leur endroit préféré et a ajouté quelques détails des lieux pour créer ces triptyques, soit ces ensembles de trois photos. Dans le même temps il voulait accompagner ses photos d’un texte. La responsable du Bureau du livre de l’Ambassade, Judith Oriol, m’a contacté pour me proposer cette collaboration. Originaire de Chennai, je connais très bien Pondichéry, sa célèbre voisine.

Quel était le produit final de votre travail ?
Après bon nombre d’hésitations, Pascal a choisi des sujets très variés pour ces trios photographiques ; des éditeurs, un juge en retraite… même un vendeur de noix de coco. Pour chaque triptyque, j’ai d’abord composé des poèmes en anglais que j’ai éventuellement traduits en français. Comme vous savez, la traduction de la poésie n’est pas aisée car les défis ne sont pas seulement linguistiques. Mais j’y suis parvenu avec l’aide de la femme de Pascal, Véronique, et de José-Marie Cortès, l’ancien directeur de l’Alliance Française de Trivandrum. Chaque triptyque est accompagné d’un poème et d’un mot ou d’une phrase en tamoul, car Pascal voulait utiliser les trois langues de Pondichéry dans son œuvre. Après La Rochelle, l’exposition tournera en Inde, en commençant par l’Alliance Française de Pondichéry.

Quelle a été la réaction du public de La Rochelle ?
Très intéressant. Normalement pendant une exposition photographique, on voit une foule qui glisse en regardant les clichés les uns après les autres. Mais ici, les gens regardaient, lisaient, parfois revenaient à la même photo, essayant de comprendre l’écriture en tamoul. Ils étaient fascinés par le tamoul, l’écriture ressemblant pour eux à des dessins. J’ai désormais hâte d’observer les réactions du public indien, surtout celui de Pondichéry.

Quelles sont vos impressions de La Rochelle ?
C’est une ville très agréable et plus petite que Trivandrum. J’ai beaucoup aimé ses aspects historiques, ses deux tours, son port et ses paysages pittoresques. J’ai eu l’occasion de goûter à la cuisine locale et de rencontrer beaucoup de gens intéressants. En fait, La Rochelle a déjà inspiré notre deuxième projet qui se fera dans l’autre sens, l’écriture poétique d’abord suivie par ses illustrations photographiques. Bien sûr, il n’y a pas de limites géographiques, alors le travail ne se restreint pas forcément à La Rochelle même si c’est une ville fantastique !

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

Comments are closed.

Rédaction

Directeur de publication : Délégation Générale de la Fondation Alliance Française en Inde et au Népal

Rédacteur en chef : Laurent Elisio Bordier

Rédacteur/Coordinateur national : Siddharth Bhatt

Rédacteurs, contributeurs : Guillaume, Abhirami, Alexandre, Chintan, Cléa, David, Eleonore, Elie, Kanika, Karine, Nita, Thomas, Malvika, Marie-Joëlle, Meera, Mayuri, Mitushi, Alice, Prutha, Romain, Ritika, Manas, Supriya ...