Mobilité internationale : quand les belges découvrent l’Inde…

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

Logo

Depuis quelques mois, la Belgique a mis en place un programme offrant la possibilité de réaliser un stage en entreprise dans les pays du BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine). Actuellement, une quinzaine de jeunes belges ont établi domicile à Mumbai et à Pune. Portraits de quelques-uns de ces petits belges découvrant les joies de la vie indienne…

Holi - Fête des couleurs

Alexandre (Sakaal Times – service des ressources humaines), Carmeline (Econet – bureau de recherche sociologique), Marc (ParadigmPlus – boîte de publicité) et Olivier (Deep Griha Society – ONG) font partie des jeunes stagiaires séjournant actuellement à Pune. Début mars, ils ont posé leurs valises en ville, chacun avec ses propres attentes. « Je cherchais le moyen d’allier la réalisation d’une expérience personnelle avec un projet valorisable professionnellement, c’est alors qu’une amie m’a fait part du programme BRIC du Forem, l’agence pour l’emploi de la Région Wallonne. Celui-ci permet aux jeunes diplômés de réaliser un stage de trois mois dans un des pays du BRIC. J’avais trouvé ! ».  Pour Carmeline, dont la grand-mère est indienne, l’idée est de découvrir ses origines de l’intérieur. « C’était pour moi une opportunité sans précédent. Par ailleurs, cela me permettait de ne pas arriver en Inde comme une simple touriste mais d’essayer de m’insérer dans la société indienne. De cette façon, je pouvais tenter de comprendre un petit peu la complexité de ce pays aux grandeurs d’un continent ». Marc, le créatif du groupe, profite de son expérience pour élargir ses horizons : « culturellement parlant l’Inde est très riche, ce voyage me donne une autre vision sur le monde et permet à mes créations de sortir du schéma plus classique de la culture européenne ».

Sur tous les plans, le dépaysement est garanti. « Loin de ma Belgique dont la population dépasse à peine la moitié de celle de Mumbai, je découvre ce que c’est que de vivre dans un pays de plus d’un milliard d’habitants. Je découvre peu à peu les gens d’ici, les gens de l’Inde. Mais interagir avec des personnes comporte aussi tous les codes d’une culture. Je suis souvent déstabilisé par ce hochement de tête qui ne veut rien dire chez nous mais qui signifie beaucoup dans les conversations indiennes ».

Parvati Temple

Au-delà de la découverte culturelle, c’est à un monde professionnel bien différent du modèle européen auquel les belges sont confrontés quotidiennement. « Mes collègues font de leur travail l’occupation la plus importante de leur vie. Ce ne sont pas de simples collègues, étant donné qu’une majeure partie de la journée se fait en leur présence, il est normal d’entretenir plus que des relations de politesse ». Par ailleurs, il n’est pas toujours évident de s’y retrouver parmi les codes de la culture d’entreprise locale. « La désorganisation ambiante que je retrouve dans la rue s’invite aussi dans mon bureau. J’observe une dimension plus aléatoire dans l’efficacité ». Pour Olivier, cette impression de « désorganisation » qu’il ressent ne se limite pas à la vie professionnelle : « Je l’ai retrouvé dans beaucoup de domaines: la ponctualité au travail, la façon de conduire, les horaires de transport (taxi, bus), etc. En Inde, ma vie est une grande improvisation. Chaque jour réserve une surprise».

Des surprises, l’Inde semble encore en réserver quelques-unes au groupe de belges : la plupart prolongeront leur séjour après leur stage pour visiter le pays pendant un mois durant, ce qui présage encore de belles aventures et découvertes.

Article rédigé par Audrey Deveux, stagiaire belge à l’Alliance Française Pune.

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

Comments are closed.

Rédaction

Directeur de publication : Délégation Générale de la Fondation Alliance Française en Inde et au Népal

Rédacteur en chef : Laurent Elisio Bordier

Rédacteur/Coordinateur national : Siddharth Bhatt

Rédacteurs, contributeurs : Guillaume, Abhirami, Alexandre, Chintan, Cléa, David, Eleonore, Elie, Kanika, Karine, Nita, Thomas, Malvika, Marie-Joëlle, Meera, Mayuri, Mitushi, Alice, Prutha, Romain, Ritika, Manas, Supriya ...