Prince Varma, francophile à foison

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest
Prince Rama Varma

Musicien, musicologue et artiste du veena, le prince de la famille royale de Travancore, Aswathi Thirunal Rama Varma, revient sur ses “moments français”, beaux souvenirs racontés.

Les goûts musicaux du Prince Varma sont pour le moins éclectiques puisqu’ils s’étirent du veena aux hymnes nationaux des différents pays. Ce n’est donc pas étonnant que l’apprentissage de la langue française l’ait conduit vers la découverte d’un aspect important de la chanson française, la puissance des mots et des paroles. Il a été émerveillé par les chansons de Jacques Brel et de Georges Brassens. Notre prince parmi les musiciens ne tarit pas d’éloges sur la voix forte de Brel, la variété des émotions et le sens de ses paroles. Fidèle aux chansons de Nana Mouskouri, il a ajouté à sa liste de chansons favorites : Le plat pays de Brel mais aussi plus grivois, Fernande de Brassens.

« Contrairement à la musique carnatique du sud de l’Inde, les chansons françaises donnent beaucoup d’importance aux paroles. Les paroles sont le corps et la musique, la parure qui rend le corps si beau. »Peut-être est-ce pour cette raison qu’il a chanté en français pendant le concert organisé cette année, en 2011, à l’Alliance Française d’Hyderabad.

Quel festin !
C’est un musicologue et chercheur du veena, (instrument de musique ressemblant à la guitare) de l’université de Sorbonne, Daniel Bertrand, qui a encouragé Prince Varma à découvrir ses deux passions, la musique française et la cuisine. Un beau jour, Daniel Bertrand est arrivé à Trivandrum  pour interviewer cet artiste du veena et depuis une amitié profonde entre les deux hommes s’est développée. Peut-être aussi par une tournée ensuite à Paris.
Varma s’est rendu à un repas chez le père de Nathalie, la femme de Daniel où ’il a fait une expérience exceptionnelle ! Le repas a duré douze heures, la conversation se déroulait depuis la cuisine et à chaque fois c’était l’occasion de déguster l’une après l’autre les spécialités préparées par ‘le père de Nathalie’ (il ne lui a jamais demandé son prénom). Pour la première fois, il apprend la combinaison des différents aliments comme le vin et le fromage. Il découvre et apprécie les saveurs subtiles de la cuisine française bien différente de la cuisine épicée du Kerala. C’est une révélation !

Insignifiante, la distance
“Même en restant à Trivandrum, j’ai été beaucoup influencé par la France dans mon travail. Pendant un festival des films de Sacha Guitry organisé à l’Alliance Française de Trivandrum, je me suis rendu compte de l’importance d’archiver les œuvres d’art”. Tout de suite, il a acquis de vieilles chansons de films et de chanteurs menacés de disparaître. Il anime ainsi une chaîne sur Youtube, au titre anglo-français Musiquebox.
Alors, à la question habituelle «quelles sont les trois choses que la France représente pour vous », il répond, « Brel, Astérix, le petit Spirou, Maupassant, le fromage, le vin, Louis de Funès… désolé, il est difficile de se limiter à trois. » nous répond cet amoureux de la culture française.

A découvrir également sur Internet :

http://www.youtube.com/watch%3Fv%3DSCtCtdSKwO8

http://www.youtube.com/watch?v=oAoB6xizWgs)

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

Comments are closed.

Rédaction

Directeur de publication : Délégation Générale de la Fondation Alliance Française en Inde et au Népal

Rédacteur en chef : Laurent Elisio Bordier

Rédacteur/Coordinateur national : Siddharth Bhatt

Rédacteurs, contributeurs : Guillaume, Abhirami, Alexandre, Chintan, Cléa, David, Eleonore, Elie, Kanika, Karine, Nita, Thomas, Malvika, Marie-Joëlle, Meera, Mayuri, Mitushi, Alice, Prutha, Romain, Ritika, Manas, Supriya ...