«Nous ne devons pas oublier la langue nationale en Inde»

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

Malgré la forte présence d’anglicisme et de diglossie, la langue hindie révèle son importance incontournable en Inde, du Cashmère au Kerala, de l’Assam au Maharashtra. Dérivée du sanskrit, le hindi est la langue la plus parlée en Inde.

La fête nationale de la langue hindie, organisée partout en Inde du 14 septembre au 28 septembre est connue comme «Hindi Pakhwara». «Pakhwara», en hindi est le synonyme de deux semaines. Par exemple au Maharashtra, célèbres pour leur patriotisme, les habitants la considèrent comme un moyen de s’attacher à leur pays.

Hindi Diwas aux écoles au Maharashtra
De nombreuses écoles à Mumbai ont participé à cette fête. B.D. Seymour, le directeur de l’école G.D. Somani constate que «c’est notre responsabilité d’inculquer la valeur du  hindi chez nos enfants». Chaque année dans son école, pendant ces 14 jours, les étudiants et les enseignants ne parlent qu’en hindi. Leur journée commence par la prière en hindi suivie par différentes activités culturelles: le concours d’élocution dans la langue hindi, la lecture des poèmes par les étudiants et les discours des célébrités. Selon Aditya Gupta, un étudiant de dixième standard de cette école «contrairement à l’opinion publique, les jeunes d’aujourd’hui sont plus fiers de parler en hindi».

Hindi Diwas à Dainik Bhaskar

Ranjana Pinglé, enseignante depuis 30 ans à l’Ecole Sardar Dastur Harmazdiar à Pune et amatrice de la littérature hindie met l’accent sur l’importance historique du hindi. Elle raconte qu’avant l’Indépendance, l’Inde n’avait pas de langue commune pour communiquer. Le hindi dominait au nord de l’Inde alors qu’au sud les langues régionales régnaient. Selon le conseil du Mahatma Gandhi, le 14 septembre 1949, la Constitution a adopté le hindi comme  langue nationale de ce pays pour créer le sentiment d’unité  dans la diversité.
Dans cette optique, pendant le festival de la langue nationale, les entreprises comme MTNL (Mahanagar Telephone Nigam Limited) ont aussi organisé des événements. Le groupe du journal Dainik Bhaskar avait prévu à cette occasion pour «Ek Hindi Anek Hindi» : une discussion sur l’évolution des nuances du hindi et son importance dans la société.

Ainsi même dans la rue Kishore Kalé, chauffeur du taxi à  Churchgate, à  Mumbai réaffirme la puissance du hindi: «comme toutes les fêtes nationales, il faut donner la même importance à Hindi Pakhwara. Cette langue nous éduque à la valeur de la culture indienne. Nous ne devons  pas oublier la langue nationale en Inde».

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

Comments are closed.

Rédaction

Directeur de publication : Délégation Générale de la Fondation Alliance Française en Inde et au Népal

Rédacteur en chef : Laurent Elisio Bordier

Rédacteur/Coordinateur national : Siddharth Bhatt

Rédacteurs, contributeurs : Guillaume, Abhirami, Alexandre, Chintan, Cléa, David, Eleonore, Elie, Kanika, Karine, Nita, Thomas, Malvika, Marie-Joëlle, Meera, Mayuri, Mitushi, Alice, Prutha, Romain, Ritika, Manas, Supriya ...