Basantie ne danse pas devant ces chiens !

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest
Les étudiants de Pune

Les étudiants de Pune

Trois jeunes étudiants de français originaires de Pune se sont lancés dans la traduction de films indiens en  français.  Le resultat est visible sur Facebook.

Shrirang, Yash et Anoop adorent le cinéma indien et ils veulent le faire partager. C’est pourquoi ils ont creé le groupe Facebook Traductions Kheuteurnaaques, pour tous ceux qui veulent traduire les dialogues de films indiens en français.

Le groupe compte plus de 130 membres-traducteurs en un mois : des étudiants, actuels et anciens, et des professeurs de français. Ils traduisent et publient régulièrement. « Je regarde le mur du groupe chaque fois que je me connecte sur Facebook. Le groupe est hyper-intéressant. Je m’amuse beaucoup quand je lis tout ce qu’on publie », dit Nootan, un des membres du groupe. Shrirang, le co-créateur du groupe, ajoute : « Nous sommes là pour nous détendre. Il n’y a pas de règles fixes : nous traduisons tout ce qui nous semble intéressant. »

Yash Marathé, ingénieur, est un membre très actif de ce groupe. Habitant aux Etats-Unis et ancien étudiant de français, il traduit régulièrement pour ne pas oublier son français. Ses publications récentes montrent sa passion pour le cinéma americain : ‎”J’aime les rumeurs ! Les faits peuvent nous tromper, alors que des rumeurs, soit vraies soit fausses, sont souvent révélatrices.” , une citation traduite du film  Inglorious Basterds.

Des films, des blagues, des proverbes
Les membres de kheuteurnaaques traduisent une grande variété de sujets. « Au début, nous traduisions plutôt les dialogues mais éventuellement les chansons des films bollywoodiens, les citations voire les blagues, les proverbes en Hindi ou dans les langues régionales sont apparus sur le mur», affirme Anoop qui dirige le groupe. Omkar Diwan, graphiste à Affinity Express Inc a traduit le fameux dialogue d’un film de Bollywood, Sholay, « Basantie ne danse pas devant ces chiens ! ». Les dialogues d’une grande variété de films apparaissent sur le mur du groupe. La plupart sont des mélodrames. C’est une vraie détente pour les étudiants de français.

Ce qu’en disent les profs
« Je suis professeur de français et j’aime bien cette initiative prise par nos étudiants. Ils s’amusent et apprennent en même temps », atteste Sudnya Athalé, professeur de FLE à l’Alliance Française de Pune. Elle croit que les membres-traducteurs vérifient bien les mots avant de traduire. Puisqu’ils sont conscients du fait qu’ils vont publier et donc, que beaucoup de personnes peuvent les lire, ils font moins de fautes grammaticales. «Je trouve que c’est très utile parce que cela fait travailler les fameuses cellules grises ! Et bien évidemment le français aussi. Et c’est d’autant plus intéressant qu’il n’y a pas de limites, et que, justement, tout le monde traduit ce qu’il veut. Donc, il y a un côté ludique et amusant», ajoute Nisha Seshan, professeur de FLE faisant son master à Grenoble. Une nouvelle façon d’apprendre en se connectant sur Facebook :  les traducteurs kheuteurnaaques vont, certainement, se multiplier.

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

Comments are closed.

Rédaction

Directeur de publication : Délégation Générale de la Fondation Alliance Française en Inde et au Népal

Rédacteur en chef : Laurent Elisio Bordier

Rédacteur/Coordinateur national : Siddharth Bhatt

Rédacteurs, contributeurs : Guillaume, Abhirami, Alexandre, Chintan, Cléa, David, Eleonore, Elie, Kanika, Karine, Nita, Thomas, Malvika, Marie-Joëlle, Meera, Mayuri, Mitushi, Alice, Prutha, Romain, Ritika, Manas, Supriya ...