Francophonie en Folie !

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

Le mois de la francophonie a commencé sur les chapeaux de roues pour l’Alliance Française, Panjim à Goa. Les élèves de français, tous niveaux confondus, ont été invités à leur « Fête de la francophonie » le 2 mars.

Recherche de mots dans les livres

Recherche de mots dans les livres

Une fois les élèves répartis en diverses équipes, plus le temps de papoter, montre en main, place à la compétition ! But de la soirée : remplir à bien toutes les activités afin de gagner chaque fois un mot nouveau pour constituer une phrase finale. Le premier à reconstituer la phrase est bien entendu l’heureux vainqueur. Quant aux activités, les professeurs ont rivalisé d’ingéniosité et d’imagination pour prouver que c’est bien en s’amusant que l’on apprend le mieux. Ici on fait une brève pause pour regarder les créations des autres participants autour du thème « dis-moi dix mots », là on tente tant bien que mal de trouver le sens d’une série d’expressions québécoises très imagées… Plus loin les refrains de musiques françaises célèbres retentissent et s’arrêtent le temps de laisser les concurrents trouver les paroles qui y sont associées. Ailleurs, c’est la panique pour trouver des mots cachés dans certains livre de la bibliothèque : mis bout à bout ils donneront la célèbre phrase de l’auteur britannique Benjamin Disraeli  « La vie est trop courte pour être petite ».

 

La phrase peut paraître anecdotique, mais il semblerait que certains en aient saisit l’essence… Ainsi l’Alliance Française de Panjim accueillera-t-elle le 26 mars l’auteur Chowra Makaremi, anthropologue membre de l’EHESS (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales), membre du CNRS et professeur à l’Université de Montréal, dans le cadre du mois de la francophonie et du Festival Bonjour India. A trente-trois ans, cette jeune Française d’origine iranienne a un parcours qui a de quoi faire pâlir ! Son travail porte sur des sujets tels que la demande de droit d’asile, les zones d’attente comme « prisons » temporaires ou encore le massacre des prisonniers politiques iraniens en 1988.

Chowra Makaremi

Chowra Makaremi

Son dernier livre Le cahier d’Aziz : au cœur de la révolution iranienne (Gallimard en 2011), traduit en anglais  Aziz’s Notebook : At the Heart of the Iranian Revolution (Yoda Press, 2013), relate la situation des mojahedins à travers le témoignage poignant d’un père qui voit ses deux filles emprisonnées puis mises à mort. Les tortures infligées aux opposants de la république islamiste, le calvaire de leurs familles contraintes de suivre leurs déplacements incessants d’une prison à l’autre à travers le pays, le jeu macabre des simulacres d’exécutions qui étaient à la fois une torture pour les prisonniers mais aussi pour leurs proches incapables de faire leur deuil tout à fait… Aziz est en fait le grand -père de l’auteur. Homme discret, presque muet au soir de sa vie, l’écho de sa pensée et de ses souffrances résonnera pourtant encore longtemps à travers ces lignes qu’il lègue non seulement à sa petite-fille, mais aussi à l’humanité pour dénoncer l’horreur des crimes fomentés par le gouvernement de son pays.

Une rencontre à ne pas manquer afin d’essayer d’appréhender un pays aussi complexe que l’Iran, parfois méconnu mais le plus souvent incompris. 

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

Comments are closed.

Rédaction

Directeur de publication : Délégation Générale de la Fondation Alliance Française en Inde et au Népal

Rédacteur en chef : Laurent Elisio Bordier

Rédacteur/Coordinateur national : Siddharth Bhatt

Rédacteurs, contributeurs : Guillaume, Abhirami, Alexandre, Chintan, Cléa, David, Eleonore, Elie, Kanika, Karine, Nita, Thomas, Malvika, Marie-Joëlle, Meera, Mayuri, Mitushi, Alice, Prutha, Romain, Ritika, Manas, Supriya ...