Percussions pour la Paix

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest
Une session

Une session

Le 21 septembre 2013, à Pune, l’association TaalInc propose un Drum circle géant pour célébrer le Jour mondial de la Paix. Portrait de son créateur et leader, Varun Venkit. 

“We drum for peace, you, me, and all of us under the sun… We drum for unity and harmony. Come. Drum. Be One.”
– Varun Venkit

Varun Venkit n’est pas un artiste au parcours anodin. Dès l’enfance, il se passionne pour la musique. “Aussi loin que remontent mes souvenirs, j’ai toujours joué des percussions. Il s’agit du dénominateur commun à toutes les expériences de ma vie. A l’école, j’ai commencé à jouer pour des événements locaux, et j’ai pris le surnom de Drum Boy”, nous confie le jeune homme. Il décroche un diplôme au Trinity College London en 2006, en se spécialisant dans les percussions. Il obtient par la suite plusieurs masters, dans les domaines de la psychologie clinique et de la neurolinguistique. Il complète actuellement sa formation en Angleterre, réalisant une thèse dans laquelle il analyse les bénéfices que peuvent apporter la musique sur la santé.

Au cours de sa carrière de musicien, Varun a eu l’occasion de jouer au sein de plusieurs groupes – Big Fish Convention, Groove Love, Strange Brew...- ainsi que de rencontrer plusieurs musiciens et percussionistes de renom – Derek Julien, Jayant Sankrityayana, Sivamani, Amit Kilam, et bien d’autres. Le jeune artiste a également été membre du groupe Agnee de 2006 à 2009. Aujourd’hui percussioniste freelance, il n’hésite pas à se joindre de nouveau à un groupe si celui-ci est dans le besoin.

Au fur et à mesure de son apprentissage, Varun s’intéresse de plus en plus aux effets de la musique sur la santé. “Au collège, mon intérêt sur les bienfaits que peuvent avoir les percussions sur la santé a grandi”, nous explique-t-il. Selon lui, les percussions permettent de ressentir au fond de soi-même différents rythmes, d’oublier les soucis du quotidien, et de s’abandonner dans la musique le temps d’une rencontre …
Afin de populariser les bénéfices de cette thérapie par l’art, Varun a mis en place les Drum circles. Plusieurs personnes se donnent rendez-vous, chacune reçoit un djembé, et tous les participants n’ont plus qu’à suivre les instructions de l’artiste. Celui-ci commence par leur apprendre les bases du djembé, puis tous jouent ensemble, se libérant alors de leur timidité et dévoilant progressivement leur potentiel.

L’enthousiasme rencontré par cette expérience a finalement conduit à la création du groupe Taal Inc., en 2004. Le but de cette association est simple : “influencer les domaines de la santé et du bien-être à travers la musique”. En plus des Drum circles, le groupe Taal Inc propose ainsi toute une palette d’activités musicales. Ces dernières vont de l’apprentissage du djembé à l’organisation de séances de percussions en entreprise, en passant par des prestations pour le grand public.
Prochainement, Taal Inc souhaiterait organiser un événement sans précédent. Le 21 septembre, Jour Mondial de la Paix, le groupe convie tous ceux qui le souhaiteraient à se réunir au Cocoparra, dans la ville de Pune. Le but est simple : réunir le plus de personnes possible autour des djembés, afin de faire passer un message de paix en Inde. Taal Inc souhaiterait ainsi relever le défi du plus grand Drum Circle encore jamais vu.

Un drum circle

Un drum circle

Les fonds qui seront récoltés lors de ce rassemblement seront directement reversés à FLOW India. Cette association non-gouvernementale travaille actuellement sur les bienfaits médicaux que peuvent apporter les arts. Elle mène des interventions régulières auprès de personnes ayant été affectées psychologiquement et/ou physiquement, et cherche à documenter de manière plus approfondie cette nouvelle discipline que l’on nomme “la thérapie par l’art”.
Au même moment, plusieurs autres groupes se réuniront autour de Drum circles partout dans le monde. Tous sont bienvenus pour construire ensemble ce message, car comme l’affirme le groupe lui-même : “Les percussions ne connaissent ni âge, ni couleur, ni caste, ni croyance, ni sexe, ni religion”.

 Plus d’information : https://www.facebook.com/taalinc.net

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on TumblrShare on Google+Pin on Pinterest

Comments are closed.

Rédaction

Directeur de publication : Délégation Générale de la Fondation Alliance Française en Inde et au Népal

Rédacteur en chef : Laurent Elisio Bordier

Rédacteur/Coordinateur national : Siddharth Bhatt

Rédacteurs, contributeurs : Guillaume, Abhirami, Alexandre, Chintan, Cléa, David, Eleonore, Elie, Kanika, Karine, Nita, Thomas, Malvika, Marie-Joëlle, Meera, Mayuri, Mitushi, Alice, Prutha, Romain, Ritika, Manas, Supriya ...